Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /homepages/10/d538962969/htdocs/racine/index.php3:47) in /homepages/10/d538962969/htdocs/racine/index.php3 on line 59
Critique d'OST - Games Memories

 
Titre : Final Fantasy III ~ Eternal Legend of the Wind
Compositeurs : Nobuo Uematsu
Arrangement : Nobuo Uematsu
Chants : Dido (pistes 3 et 4)
Narrateur : Jeff Levy
Première sortie le : 25/05/1990

Sorti à la toute fin des années 80 sur NES, Final Fantasy III a su proposer aux joueurs de l'époque une bande-son inoubliable, et ce malgré la relative faiblesse du processeur sonore de la console. Quelques mois plus tard, Nobuo Uematsu (qu'on ne présente plus) crée cet "Eternal Legend of the Wind", véritable arrangement des musiques de FFIII. Attention, ici point de symphonique, mais une bonne qualité sonore qui nous rappelle les OST des premières années Playstation.

"Repeat after me"...
Commençons par un des rares points noirs du CD... mais je n'ai pas le choix car c'est la première chose que l'on entend. Chacune des 7 pistes retraçant l'histoire du jeu (à l'exception de la piste 6) débute par une voix anglaise narrant le contexte des musiques à suivre.
Et là c'est l'horreur. Non seulement la voix de monsieur Jeff Levy est soporifique au possible, mais pire que tout il articule tellement qu'on se croirait dans un cours d'anglais de 4ème. Ca surprend la première fois, et puis ça devient vite insupportable.

Variété et Originalité
Mais ce premier désagrément va bien vite laisser sa place à l'émerveillement. C'est bien simple, "Final Fantasy III ~ Eternal Legend of the Wind" marie tous les styles, de la douce mélodie à la flûte à l'agressivité d'une guitare électrique, en passant par l'exotisme d'un rythme aux consonances africaines.
Notons que les thèmes habituels aux FF (et néanmoins très bons) sont ici présents : le mythique "Prelude" entame en beauté la première piste par exemple. Le thème des chocobos tient sa place au milieu de la fantastique piste 3, tandis que la dernière piste nous offre un bis du "Prelude", puis le thème "Final Fantasy".

Ce CD voit également l'apparition de chansons, en pistes 3 et 4. La chanteuse Dido (pas la Dido super connue hein) interprète tout d'abord "Roaming Sheep" accompagnée d'une sorte de clavecin, puis a cappella (c'est assez spécial). On la retrouve avec plus de plaisir au terme de "Their Spiritual Leader" avec "The Breeze", pleine d'émotion et absolument magnifique. La piste 4 commence elle par des chants mêlant voix masculines et féminines sur un rythme tribal… C'est plutôt inattendu.

Les thèmes de combats sont présents en fin de piste 2 tout d'abord, puis en piste 6 avec la musique consacrée au combat final. Celle-ci est particulièrement géniale, comme souvent avec Uematsu.

Elia, the Maiden of Water
Attardons-nous enfin sur les thèmes marquants de ce CD, c'est-à-dire principalement sur la troisième plage, "Montage". Après avoir passé le thème des Chocobos, deux morceaux inoubliables s'enchaînent (le second est le fameux thème d'Elia, que l'on retrouve d'ailleurs chanté dans un Vocal Collections sous le nom de " Once you Meet Her "). Vous serez sans aucun doute saisi par leur calme et leur beauté envoûtants.

En conclusion, cet arrangement est à classer au rang d'indispensable si vous n'êtes pas trop exigeants en terme de qualité sonore. Dommage que la voix immonde vienne casser le rythme à chaque début de piste, mais c'est finalement assez négligeable face à la qualité des mélodies de Monsieur Uematsu.

Note : 8 / 10

Liste des musiques :
1 - The Evil Power of the Underworld
2 - Following the Wind
3 - Montage
4 - Their Spiritual Leader
5 - Ebb and Flow
6 - The Dark Cloud
7 - Rebirth

 

 
© Copyright 2006-2014 Games Memories
Crozier Claude, Le Tarot de Marseille "Miroir de l'Ame"